GRANDS SARTS-MARCHIN

CONSTRUCTION DE 26 LOGEMENTS / 2235 m2 / LIÈGE

L’implantation des bâtiments prend en compte le déplacement des terres, l’orientation des habitations, le type de logement et leur accessibilité. Nous avons positionné les constructions sur les courbes de niveau afin de limiter les déblais/remblais et l’évacuation de terre.

Les logements sont tous traversant et orientent leurs séjours au sud.Cette orientation est étroitement liée aux performances énergétiques des logements. Les grandes ouvertures des façades sont donc bien orientées pour capter le rayonnement solaire, nécessaire à la construction de type « passive ». Des pare soleil éviterons la surchauffe. Les pièces de vie sont prolongées par une terrasse qui offre un rangement extérieur pour stocker le mobilier de jardin, le bois et les outils d’entretien. La création de ce volume extérieure, hors du volume chauffé, permet de l’intégrer à l’architecture et limite le coût de la construction en évitant de réaliser des caves.

Les logements adaptables aux personnes à mobilité réduite (PMR) sont implantés le long des voiries, directement accessibles, à proximité des parkings. Les appartements de 2 chambres situés au rez de chaussée peuvent être adaptés aux PMR en version 1 ch. Nous avons voulu conserver la diversité également pour ce type de logements en proposant 3 maisons de 4 ch adaptables pour les familles plus nombreuses. Les habitations de type kangourou, proposées dans les maisons de 3 chambres, permettent la même accessibilité à partir de la voirie et prévoient une rampe adptée aux PMR.

Les appartements sont implantés à côté de la nouvelle desserte de passage. L’entrée de ces logements située du côté sud, s’adapte mieux à immeuble à apppartement. L’accès  se faisant par un hall commun, permet de ne pas accéder au logement directement par le séjour.

Nous proposons un projet qui permet un accès aisé en voiture aux habitations,en proposant, pour la partie locative, un parking commun jouxtant l’immeuble à appartement et des parkings individuels à rue  pour les maisons, et pour la partie acquisitive, des parkings individuels mais regroupés, à coté des maisons. La crèche trouve ses parkings à côté de l’aménagement. Le reste du site n’est carrossable uniquement pour les véhicules d’urgence.

Le site se traverse par un espace public qui offre une zone de jeux pour la petite enfance, des bancs et des espaces de rangement à vélo. Le tout est verdurisé par des dalles engazonnées et la plantation d’arbre à basse tige. Le traitement de surface ne nécessite pas d’égouttage.Le reste du site est entièrement privatisé par des jardins séparés par des haies de frêne dans le but de limiter la gestion et les côuts d’entretien.

Les révêtements de sol extérieurs sont presque tous perméables à l’eau de pluie et ne provoquent donc pas de rejet d’eau dans le réseau d’égôut plublic.

L’espace public créé au centre du projet est entièrement dédié au piéton, il est recouvert de dalles engazonnées pour prolonger les jardins dans l’espace verdurisé commun. Ce matériau de recouvrement de sol est également économique.

Une circulation douce et lisse traverse le site et le distribue. Ce chemin idéale pour la promende et les accès aux logements est réalisé en asphalte végétal de couleur claire.

Le projet peut recevoir les véhicules d’urgences sur une voie carrossable. La limitation de cette zone participe aussi à l’économie du projet.

Les logements sont étudiés pour valoriser les espaces de vie, les circulations sont réduites au minimum nécessaire afin de redistribuer ces surfaces aux séjours, salles à manger et cuisines.

Les halls d’entrée et les escaliers de distribution sont éclairés naturellement dans les maisons et dans l’immeuble à appartements. Les pièces de vie sont éclairées naturellement à raison du 1/5 de leur surface. Elles sont toutes orientées au sud afin de profiter de la lumière du soleil.

Les cuisines sont toutes fermables. Chaque logement possède sont espace de rangement, une buanderie, un vestiaire et un espace technique. Chaque habitation possède un espace extérieur et les appartements du niveau 1 proposent tous une terrasse. Les autres logements ont tous une terrasse et un jardin bien orienté.

Les logements adaptables aux personnes à mobilité réduite, on fait l’objet d’une étude complète pour chaque proposition.

Les maisons 4 chambres et appartements 2 chambres adaptables ne demandent qu’une modification de la salle de bain pour recevoir l’attestation de logement adapté PMR.  Les aménagements prennent en compte les demandes habituelles de la société « Plain pied asbl » spécialisé en la matière.


Le choix structurel est dicté d’une part par la rationnalité du projet dans son ensemble et d’autre part par les performances énergétiques de la construction passive. L’entraxe régulier de l’implantation des constructions, permet l’usage de pré-dalles parfaitement dimensionnées pour une exécution sans surprise avec une plus grande précision et rapidité de mise en œuvre.

Les fondations seront de type « radier raidi » dimensionné au plus juste selon les normes pour assurer à la fois une barrière hors gel et une grande raideur pour tout terrain rencontré.

Les pré-dalles solidarisées par la chape de compression et surmontées d’une chape de finition, augmentent l’inertie des constructions et permettent d’accumuler les calories captées par le rayonnement solaire de la journée et de la restituer lentement durant la nuit.  Les chapes nous permettent d’intégrer les techniques et d’atteindre les cloisons intérieures pour les équipées de prises et d’interrupteurs, sans mettre en péril l’étanchéité à l’air des logements. En effet, il est indispensable de préserver le côté intérieur des façades de toute intégration d’équipement.

Les murs porteurs en blocs silico calcaire de 15cm minimum en l’absence de concentration de charges, apportent également l’inertie  thermique des bâtiments. Ce matériau est aussi naturellement isolant. La bonne mise en œuvre de ce bloc permet l’économie de la pose d’un enduit intérieur épais.

Le sens de portée sera parallèle aux murs mitoyens avec ancrages secondaires en mitoyenneté

Les toitures plates sont en structure bois (poutres maîtresses en lamellé collé et planchers en madriers traditionnels) facilement mis en œuvre. Cet ouvrage n’apporte aucune humidité supplémentaire à la construction et peut faire appel à une main d’œuvre et une filière locale.

Un seul chemin carrossable (accès d’urgence) est réalisé avec une fondation (granulat et stabilisé) pour limiter l’impact financier de la réalisation des abords sur la construction des logements.

Les choix en techniques spéciales.

Les logements sont équipés d’un double flux individuel pour faciliter la gestion des équipements et comptage des consommations. Le projet prévoit l’équipement de la géothermie pour l’ensemble des logements avec collecteur, compteur et pompe à chaleur indivudels pour assurer la production d’eau chaude sanitaire et l’alimentation des corps de chauffe.

Les éclairages intérieurs des habitations sont tous du type led (couleur chaude) connectés à des détecteurs crépusculaire de passage et minuterie dans les zones communes.

Des compteurs réseaux sont prévus pour chaque logement, le coût des consommations sera donc facturé en direct par le fournisseur.

Une étude plus approfondie mettra en évidence le besoin de recourir ou pas à un système de panneaux photovoltaïques pour respecter le critère d’énergie primaire imposé par le standard passif.

Au niveau des matériaux, le projet est précisément étudié afin de trouver une balance entre technologies adaptées, matériaux respectueux de l’environnement (et de l’homme), et impact économique. Nous utilisons comme référence la NIBE mais également le Green Guide du label Breeam, et l’Ecobouw suisse afin de déterminer l’impact environnemental des matériaux.

Les matériaux retenus montrent l’importance accordée au choix de matériaux ne demandant pas ou peu d’entretien, ce qui nous semble un des critères fondamentaux de durabilité.

Les façades au rez-de-chaussée sont en bardage de tôles d’acier larmées, laquées, ton foncé. Ces tôles sont vissées afin de pouvoir remplacer facilement une pièce. L’enduit sur isolant des façades est choisi en ton gris claire pour éviter l’apparition de salissures. C’est un matériau solide et lavable. C’est un matériau sans interstices et les fissures peuvent être rapidement découvertes et traitées.

Les revêtements de sols intérieurs seront réalisés en grès cérame non mat,  résistance aux chocs. Une plinthe dans le même matériau est prévue.Ultra-solide, il résiste à l’usure, à l’abrasion, au piétinement et même pour certains au gelIl ne nécessite aucun traitement particulier. Il résiste naturellement aux taches et à l’eau. Sa porosité extrêmement faible facilite son entretien.

Les finitions de sols sont complétées par des plinthes assorties. Robustes, elles ne craignent pas l’eau et facilitent ainsi le nettoyage des surfaces carrelées. Les salles de bains sont carrelées jusqu’au plafond, protégeant ainsi les murs contre l’humidité. Ce carrelage est très résistant et facile d’entretien.

Les murs et les plafonds sont peints un primer et de deux couches de peinture. Ce matériau est lavable et offre en plus l’avantage d’être non-toxique et peu inflammable.

Parmi les autres exemples, les châssis en Aluminum demandent également très peu d’entretien et sont 100% recyclable.Plus de 75% des matériaux sont classés inférieurs à 3 suivant leNIBE. Citons quelques uns des principaux matériaux : prédalle + chape de compression 1b -  dalle béton coulée sur place 1c - mur en silico-calcaire (façade) 1a - mur en silico-calcaire (intérieur) 1b - isolation de façade néopor 2c - isolation de toiture PIR 1a - isolation au sol PUR projeté 2c - isolation acoustique laine de roche 1c

Les châssis de fénêtre sont en aluminium thermolaqué à coupure thermique et reçoivent un triple vitrage d’une valeur u de 0,6w/m2.K à haute transmission lumineuse et couleur neutre.