CASA

CONSTRUCTION D'UN IMMEUBLE COMMUNAUTAIRE AU PORT DE CASABLANCA / MAROC

Concours réalisé en partenariat avec l'agence marocaine basée à FES 'Meriam GHANDI'.

1-  La qualité architecturale et technique.

Un geste qui traversera le temps sans s’encombrer des modes et tendances pour une activité dont l’efficacité sera permanente.

Nous avons tenu à répondre en priorité au programme complexe et multifonctionnel d’une administration tout en exprimant sa fonctionnalité pour la ville de Casablanca.

Le bâtiment se pose sur le terrain pour être un jalon qui signale l’ancienne activité portuaire, sa silhouette se retourne vers le centre de Casablanca et s’oriente en hauteur vers l’océan comme un regard sur l’eau et ses fonctions.

La façade sud ouest orientée vers la médina devrait être la fenêtre et la vitrine des activités de la ville. Nous prévoyons d’équiper cette façade par une mise en lumière qui fonctionnera comme le reflet des activités du développement futur du site.

L’implantation hautement symbolique de l’ANP sur le site, permet de faire la charnière entre le transport ferroviaire et sa nouvelle Gare TGV, l’activité de l'agence nationale des ports et les habitants du futur développement immobilier.

Le projet rejoint les lignes directrices des constructions à hautes valeurs environnementales, il se soucie de limiter les coûts d’entretien par la mise en œuvre de techniques approuvées et utilise l’architecture pour atteindre ces buts.

En se protégeant du soleil par une façade écran, nous proposons un moyen qui utilise peu d’énergie de refroidissement et qui nous permet d’entretenir la façade principale sans contrainte.

Le projet intègre un étage technique central en hauteur pour diminuer l’ensemble des pertes énergétiques liées aux distances des colonnes de refroidissement. Cette disposition diminue également le dimensionnement des canalisations et donc des gaines techniques tout en améliorant l’effet du calorifugeage des conduits.

La proposition architecturale présente un seul noyau de distribution verticale pour desservir la tour, entouré d’une circulation qui sert toutes les fonctions d’un étage. Ce choix nous permet d’intégrer les espaces techniques dans la zone de service du plan tout en libérant le reste pour les espaces de travail.

L’usage de panneaux solaires photovoltaïque positionnés sur le toit du niveau 25 alimentera le fonctionnement des pompes à chaleur, énergivores durant la journée. Les parkings de l’ANP seront illuminés par cette même source qui alimentera également les bornes prévues pour les véhicules électriques de l’agence.

La double peau prévue en façade protège les utilisateurs de manière permanente et diminue le coût des moyen de refroidissement du bâtiment.

2- L’adéquation du projet aux objectifs du programme.

L’analyse minutieuse du programme montre clairement l’importante relation des services de l’ANP vis à vis du fonctionnement du port de Casablanca.

La proximité des services au port est devenue un des points essentiels traités par le projet.

La mise en place de l’organigramme a donnée naissance à l’investissement quasi total du terrain mis à la disposition pour la construction de l’immeuble communautaire.

En effet, les grands ensembles de fonctions développés ont presque tous une raison de se situer au rez de chaussée des installations. Le projet prévoit la disposition des services communs aux usagers de l’agence et les  services de proximité dans la base de l’édifice, ce qui offre une accessibilité et une lisibilité maximale pour le public.

L’analyse du programme qui montre la connectivité des différents services de l’agence entre eux et la relation privilégiée d’un grand nombre de fonction avec le public, ne prédispose pas le projet à se dessiner en deux tours distinctes de 15 étages.

Nous proposons un projet qui à la fois se rattache au sol et aux activités du port de Casablanca tout en affichant une présence et un signal fort sur la ville.

Le projet s’exprime horizontalement avec les fonctions qui travaillent en relation directe avec le site et verticalement en abritant des services administratifs et des services de gestion propre à l’ANP.

(Fig. 1 élévation)

Le socle, distribué par un réseau d’escalators,reprend les services communs d’accueil, de café ouvert au public, la crèche du personnel et le centre sportif. S’y retrouvent également les fonctions de médecine du travail, de surveillance des entrées du site, la sécurité incendie et des locaux de maintenance.

Naturellement, le département commercial de la Direction d’Exploitation du Port de Casablanca, place ses fonctions au rez-de-chaussée de l’immeuble.

Les salles de réunion de grande capacité prennent place sur le toit du socle de l’édifice et profitent de l’aménagement paysager prévu. Les espaces sont ouverts et permettent une grande fluidité des circulations pour de grands groupes de personnes qui se réunissent. L’arrivée en salle de réunion passe par la toiture et offre des vues exceptionnelles sur le port et la ville et leur futur développement.

La Direction Régional du Port de Casablanca DRPC est entièrement regroupée dans la base du projet afin de se situer au cœur de l’immeuble communautaire. Les relations du département avec l’ensemble des services sont facilitées par cette configuration.

Une attention particulière a été donnée à la relation des deux divisions « finances » (DRPC et DEPC) qui se situent l’un a coté de l’autre, au même étage, facilitant ainsi les échanges d’informations.

Au même titre, la situation de la division des achats est très facile d’accès au public.

Les fonctions administratives de la DEPC constituent les premiers étages de la tour et s’articulent autour d’un noyau de circulations verticales.

D’une manière identique au reste des étages, le noyau central propose les services suivants, sanitaires, locaux informatiques, kitchenette et local poubelle. Un monte-charge et quatre ascenseurs desservent chaque niveau de la tour.

Des espaces communs sociaux et associatifs prennent place au milieu de la tour, pour être à équidistance de l’ensemble du personnel.

Le district du Port se situe au centre de la tour.

Les étages 14,15 & 16 abritent la fonction « Pornet » qui ne nécessite pas de relation privilégiée avec le public local vu son orientation sur le commerce Extérieur traité principalement par un guichet électronique.

Les niveaux supérieurs sont dédiés aux plateformes.

La tour est chapeautée par le restaurant et le café agrémentés de leurs terrasses panoramiques orientées vers le port mais également sur la ville.

(Fig.2 coupe programme)

3- La fonctionnalité du projet et la qualité des espaces.

La volumétrie du bâtiment s’ouvre sur le rez-de-chaussée pour couvrir les usagers et visiteurs jusqu’à l’accueil commun de l’immeuble. Ce lieux extérieur, offre une zone d’attente et signale l’entrée de la façade principale tant pour les usagers venant du parking que pour les voyageurs venu par le train.

(Fig.3 plan niv 0)

Le café accessible au public se situe en vitrine et participe au sentiment de grande accessibilité que veut offrir une partie des services de l’Agence Régionale du Port de Casablanca.

La raison principale du projet est de répondre à la haute fonctionnalité du programme de l’ANP.

Le hall d’accueil se présente au centre du plan et dispose d’un espace d’attente dimensionné pour ne pas perturber la distribution de cette zone vers les autres espaces du projet.  Les circulations verticales sont toutes situées à proximité du hall d’accueil. Ce lieu est illuminé naturellement par la grande verrière qui éclaire également les étages du plan.

(Fig.4 coupe longitudinale)

Le patio participe à la vie du hall et apporte un écrin de nature au sein de l’immeuble communautaire, il sera arboré et dote le café d’une terrasse extérieure.   Les circulations horizontales passent par les espaces ouverts,  le patio et la verrière ainsi que les espaces d’attente et dégagements, afin de supprimer l’effet de couloir qui peut être présent dans cet échelle de projet.

La création de l’atrium apporte la lecture verticale des différents services de l’agence et facilite l’orientation des visiteurs dans le bâtiment.

L’accueil est en relation directe avec la salle de conférence ce qui permet de contrôler et de gérer au mieux la venue des nombreux visiteurs extérieurs. La grande salle de conférence est disposée en gradin et est équipée de l’ensemble des locaux techniques annexes. L’évacuation d’urgence se fera au niveau du rez-de-chaussée, par le hall d’accueil et par une rampe en son point bas.

Les fonctions plus ‘intimes’ du bâtiment telles que la crèche et le centre sportif, sont placées au niveau -1 et sont éclairées naturellement par la création d’une cour anglaise réalisée au pied de la façade. C’est également le moyen de réaliser les évacuations de secours supplémentaires pour ces fonctions.

(Fig.5 plan niv -1)

Les autres salles de réunion sont toutes situées sur la toiture jardin de l’immeuble. La distribution des ces salles est organisée autour d’espaces extérieurs. Les circulations sont adaptées aux déplacements de groupes de personnes. L’arrivée en salle de réunion se fait par le passage en toiture entre les terrasses, le patio arboré et les vues sur la ville et le port.

(Fig.6 plan niv 5)

Le projet se protège de la surchauffe du soleil avec un pare solaire qui se développe sur la totalité de la toiture terrasse, se prolongeant sur la façade sud-ouest. Il s’agit d’une tôle d’acier corten déployée.

Cette protection horizontale protège les salles de réunion positionnées en toiture et augmente l’agrément des terrasses qui les séparent.

L’enveloppe complète du bâtiment est réalisée par une double peau, en simple vitrage extérieur et double vitrage intérieur, qui participe au refroidissement du bâtiment.

Le projet est distribué par deux noyaux de circulations verticales et la superposition d’un double escalator s’élevant dans l’atrium de l’accueil.

Le noyau de circulation est composé des ascenseurs, des cages d’escalier de secours et des locaux de services annexes (sanitaires, kitchenette, copie, poubelles, gaines techniques).

Le dimensionnement de la tour est basé sur un module de 120cm de largeur en façade et en plan. La circulation est dessinée sur une largeur de 150cm qui est peut être donnée dans l’espace de circulation des bureaux collectifs « open space » ou fermée par le cloisonnement des bureaux.

Le bureau unitaire est proposé sur une profondeur de 480cm, ce qui permet un aménagement aisé du plan en conserve une très bonne luminosité naturelle des bureaux.

(Fig.7 plan niv type tour)

Nous avons opté pour une hauteur sol/sol de 320cm entre les étages types afin de laisser suffisamment d’espace dans le faux-plafond technique.

Les sols sont équipés d’un faux plancher mis en œuvre sur plots réglables. Ce dimensionnement est donné pour respecter certains principes du développement durable, tel que la reconversion possible de la tour en une autre affectation.

(Fig.8 coupe technique)

Le niveau du rez-de-chaussée possède une hauteur libre de 350cm alors que les niveaux du restaurant et du café ont une hauteur libre de 450cm.

L’organisation des fonctions d’un plateau de bureau se fait autour du noyau de service par une circulation indépendante des bureaux. Les bureaux collectifs et unitaires sont principalement aménagés sur la partie longue du plan ce qui permet une division modulable des fonctions. Cette disposition est favorable au refroidissement des bureaux, car ils sont en relation directe avec le circuit de refroidissement situé dans la partie surbaissée des plafonds dans la circulation.

Les halls d’ascenseurs s’ouvrent sur un espace d’accueil et de réception.

(Fig.9 plan niv type tour)

Les fonctions plus nobles du plan tel que les bureaux de direction et les salles de réunion, prennent place dans les angles et du côté de la largeur de la tour. Ces zones disposent d’une profondeur de 600cm, plus la circulation de 120cm. Nous avons proposé des espaces extérieurs de terrasse pour les bureaux de direction.

(Fig.10 plan bureau direction)

Le projet profite de sa hauteur pour se coiffer d’un restaurant d’entreprise et d’une terrasse panoramique, d’un restaurant VIP et de sa terrasse ainsi que le café intérieur/extérieur du 25me étage.

(Fig.11 plans niv 23-24-25)

4- L’intégration du projet au site et la qualité des aménagements paysagers.

L’implantation de l’immeuble est pensée en fonction de son contexte.

La médina d’un coté, le port de l’autre mais également le développement Wessal et la gare TGV sont autant de pôles importants à prendre en compte.

Chaque entité possède une identité propre ainsi qu’une fonction forte.

La tour ANP sera orientée vers ses activités portuaires tout en mettant en valeur les autres fonctions l’entourant.

Le socle du projet comportant 4 étages, situé coté ville, amorce le gabarit plus haut de la tour qui se termine en son point ultime en porte à faux vers le port. La peau protectrice du sud-ouest accentue et souligne ce geste dont la lecture peut s’apprécier depuis le niveau piéton. Comme un regard détourné, une « fenêtre sur la ville » est opérée dans la peau au niveau de la cafétéria du vingt cinquième étage communiquant avec Casablanca.

Le bâtiment laisse place à une circulation évidente entre gare et port de plaisance en marquant la direction en son pied. La relation entre gare et bâtiment ANP est favorisée par un traitement au sol unique, créant ainsi une véritable place public.

La prolongation du boulevard reste mais est néanmoins diminué au vu d’une circulation automobile qui n’est plus que principalement attribuée au parking. A l’inverse le projet permet la création d’un axe piéton gare/port de plaisance à agrémenter d’un aménagement paysager.

Le projet constitue une séparation physique entre la douane et le reste de la ville. En prolongation de l’entré du parking, un check-point est organisé.

Autour du socle, une multitude de rampes d’accès de service et/ou de sortie de secours agrémente le rez-de chaussée.